skip to Main Content
Remettre En état Un Jardin Abandonné Ou Délaissé

Vous avez mis de côté votre jardin pendant vos vacances ? Vous avez aménagé dans votre nouvelle maison où le jardin a été laissé à l’abandon ? Voici quelques conseils pour remettre un peu d’ordre naturel dans votre espace vert. Notez bien que l’hiver est la bonne période de l’année pour nettoyer un jardin ou un terrain en friche pour en faire un jardin d’ornement ou tout simplement un potager.

Automne et hiver la période idéale pour préparer son projet nature

Nous allons profiter de la mauvaise saison pour débroussailler, désherber et surtout préparer le sol avant de planter ou semer au printemps. Avant toute chose, prenez un peu de temps pour observer votre terrain. La nature des plantes sauvages qui ont poussé spontanément va vous renseigner sur la nature du sol que vous allez travailler. Pour ceux qui souhaitent pousser l’expérience à un niveau plus important, vous pouvez demander une analyse du sol à un professionnel.

Une fois que vous avez fait correctement le tour de votre espace vert, repérez les végétaux que vous souhaitez conserver. Certains grands arbres ou arbustes pourront être préservés pour éviter de repartir de zéro; pensez bien qu’il faut plusieurs dizaines d’années pour qu’un arbre devienne très grand à partir d’un jeune plant. Surtout ne sacrifiez pas trop vite les végétaux existants, prenez du temps pour observer et réfléchir. Nous vous conseillons de faire un plan de jardin sur une simple feuille de papier qui vous permettra d’y voir plus clair et bien définir toutes les suppressions de végétaux.

Les arbres et les grands arbustes

Pour supprimer les arbres qui sont gênants (érable, frêne, saule, robinier,…) ainsi que les arbustes les plus imposants (aubépine, buddleia, prunellier, sureau,…) il va falloir utiliser une tronçonneuse. Procédez par étape en coupant en premier les branches principales et ensuite en débitant les troncs par tronçons. Pour éradiquer les souches, utilisez une barre à mine et une pioche, cette combinaison suffit pour les petites souches. Pour les plus grosses il vous faut impérativement un palan manuel ou une mini-pelle; vous pouvez aussi opter pour la dessoucheuse, outil assez radical pour les plus gros arbres. Vous pouvez aussi décider de conserver la souche de l’arbre si, bien entendu, elle ne gêne pas.

Cette partie des travaux n’est pas évidente pour tout le monde et les outils utilisés ne sont pas toujours à la portée de tous. Si vous souhaitez sous traiter cette étape, n’hésitez pas à nous contacter, notre équipe de pros est disponible pour réaliser tous les travaux dont vous avez besoin.

Éradiquer les ronces

Les ronces sont un véritable calvaire, ces lianes aux épines tranchantes sont rapidement envahissantes et forment des fourrés inextricables. C’est très dur de s’en séparer car elles ont tendance à se multiplier par marcottage et le moindre résidu de branche ou de racine fait resurgir la ronce que nous ne voulons plus.

Avant toute chose nous vous rappelons qu’il faut faire très attention aux pierres qui sont souvent masquées par la végétation. Quand vous utilisez un outil comme ceux que nous allons évoquer plus bas, n’oubliez pas qu’un simple caillou suffit pour générer un accident ou alors abîmer considérablement les lames de vos outils de coupe. Démarrez par l’utilisation de la débroussailleuse à lames, plus efficace sur les ronces que celle avec fils mais beaucoup plus dangereuse. Une fois celle-ci passée, évacuez les déchets petit à petit en les brûlant ou en les apportant à la déchetterie. Pour bien éradiquer les ronces plusieurs passages de la débroussailleuse sont nécessaires et ce à plusieurs semaines d’intervalle car les repousses sont inévitables.

Nous avons découvert qu’en coupant les ronces au ras du sol et à plusieurs reprises épuisait de manière progressive la plante, pour au final en venir à bout. Nous avons aussi pu constater que certains conseillent d’utiliser un herbicide foliaire pour éradiquer la ronce, chose que nous vous déconseillons fortement pour des raisons simples et évidentes.

Maintenant si la hauteur de votre végétation vous le permet et si vous n’avez pas de ronces sur votre terrain, un passage de broyeur pourra couper les végétaux, les réduire en broyat en une seule et unique opération. Vous pouvez aussi laisser le broyat sur place, ainsi vous nourrirez le sol en même temps. Pour effectuer cette étape, vous pouvez louer un gyrobroyeur forestier ou encore un tondobroyeur, les deux se montent sur un “micro-tracteur”; si la végétation n’est pas trop haute ou trop dense,vous pouvez juste utiliser une tondeuse-débroussailleuse. Attention, veuillez bien à observer si aucune ronce est présente car le broyeur viendrait à favoriser leur  multiplication de manière inévitable.

Désherber et nettoyer son sol

Nous avons déjà écrit un article sur le même sujet que nous vous conseillons de le lire ICI.

Un sol bien plat est bénéfique pour les plantations. Cassez les les grosses mottes, supprimer les cailloux, intégrez du compost si votre sol semble pauvre. Griffez, ratissez et arrosez si le temps est encore un peu sec. Après ces étapes importantes, patientez environ deux semaines puis arrachez les pousses des mauvaises herbes; on appelle cette pratique le “faux semis”, elle permet de débarrasser le sol des graines d’adventices qui peuvent germer en même temps que les graines que vous avez planté. Il ne vous reste plus qu’à semer du gazon, planter ou aménager… et profiter enfin de votre nouvel espace de vie naturel !

En conclusion si vous avez des questions ou remarques, n’hésitez pas à nous contacter, notre équipe reste à votre disposition.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

I agree to these terms.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back To Top
×Close search
Rechercher